Taxidermie

Taxidermie

Le taxidermiste naturalise les animaux morts afin de leur redonner l’apparence de la vie dans un but artistique, scientifique ou pédagogique.

Dans un premier temps, le taxidermiste effectue les prises de mensurations. Puis, il enlève complètement la peau de l’animal, en conservant les phanères (ongles, sabots, plumes). Il la nettoie, la tanne et la traite.

Enfin, il confectionne un mannequin grâce aux mesures effectuées, enfile la peau sur celui-ci et la recoud.

Voici en quelques secondes le résumé de plusieurs semaines (et plusieurs mois selon les projets) de travail.

Chaque espèce répond à des protocoles bien spécifiques que j’ai pu améliorer et moderniser avec le temps et l’expérience. Je propose un travail de qualité, minutieux et attentionné dans toutes les réalisions qui me sont confiées. Ensuite chaque animal est unique, je dois alors m’adapter à la morphologie de chacun, aux mesures et ce à quoi sera destiné l’animal une fois naturalisé. Chaque travail est unique, comme chaque demande est unique.

Je naturalise vos animaux

Je naturalise et confectionne les peaux de toutes sortes d’espèces animales… Des têtes, des parties d’animaux ou encore des animaux entier…

Je travaille des animaux familiers comme les caprins, les ovins, les équidés, les bovins… comme par exemple le mouton, chèvre, bélier, agneau, bœuf, taureau, vache, cheval, chien, chat, lapin… 
Mais aussi les poissons, les oiseaux et bien sûr les animaux venus de plus loin comme les grands mammifères d’Afrique, girafe, rhinocéros, tigre, lion, panthère…

Quel que soit l’animal, je m’occupe de votre projet, je vous guide et vous conseille en fonction de vos attentes.

Les règles relatives à la taxidermie

Pour connaître la possibilité ou non de naturalisation d’un spécimen appartenant à une espèce non domestique, il convient de s’intéresser à son statut réglementaire. Plusieurs cas sont possibles.

>> Télécharger les règles relatives à la taxidermie via l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage…
>> Pour aller plus loin, découvrez le site de ONCFS…